La Nasa part en croisade

Publié le par klebs

et blablabla


WASHINGTON — La Nasa a lancé une campagne d'explication scientifique contre les prophètes de l'apocalypse en 2012, alors que cette nouvelle prophétie prétendant s'appuyer sur des faits se propage dans le public, surtout via internet.


Même Hollywood s'est emparé de ce scénario catastrophe en produisant "2012", film à gros budget sortant cette semaine et réalisé par Roland Emmerich. Cette oeuvre de fiction relate la fin de l'Humanité lors du solstice d'hiver de 2012, le 21 décembre, à la suite d'une série de catastrophes naturelles.


Cette date serait également celle d'un alignement de planètes du système solaire, de mauvais augure selon la croyance populaire.


Relayée par une myriade de sites internet, cette prédiction trouve sa source dans une fable selon laquelle une planète prétendument découverte par les Sumériens et appelée Nibiru ou "planète X" se dirige vers la Terre et va la heurter, explique l'agence spatiale américaine sur son site.


Une collision avec notre planète avait déjà été annoncée par des prophètes de malheur pour 2003. Depuis, la date a été repoussée au 21 décembre 2012, qui correspond à la fin d'un cycle du calendrier Maya.


Certains sites internet accusent la Nasa de dissimuler la vérité sur l'existence de Nibiru, mais l'agence est formelle: il s'agit d'un pur fantasme.


"Aucun scientifique digne de foi dans le monde n'est conscient d'une menace quelconque en décembre 2012", insiste la Nasa, en relevant que la Terre existe depuis plus de quatre milliards d'années.


Quant au calendrier Maya, il ne s'arrête pas le 21 décembre 2012. Il s'agit seulement de la fin d'un long cycle suivi par un autre, explique l'agence.


Concernant l'alignement planétaire, aucun n'est prévu selon la mécanique astronomique avant plusieurs décennies. Et même quand la Terre se trouve alignée avec d'autres planètes, les effets de ce phénomène sont négligeables.



http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jts26d5IQd6C3JaLjfEs5qoSr8GA

Commenter cet article